Le Maroc signe le plus gros contrat militaire de son histoire avec l´achat du 25 F16

F-16V
Le département d’État américain a annoncé dans un communiqué lundi soir son accord d´autorisé au Maroc d’augmenter considérablement sa flotte de F-16, notamment par la vente de nouveaux avions et la mise à niveau d’anciens modèles.

Les deux accords potentiels portent sur l’achat de 25 chasseurs F-16C/D Block 72, estimé à 3,787 milliards de dollars, ainsi que sur la mise à niveau des 23 F-16 existants du pays vers la configuration plus avancée du F-16V Block 52+, estimée à 985,2 millions de dollars. Ensemble, les deux ventes pourraient rapporter aux entrepreneurs américains environ 4,8 milliards de dollars.

Ce projet de vente contribuera à la politique étrangère et à la sécurité nationale des États-Unis en aidant à améliorer la sécurité d’un allié important non-membre de l’OTAN qui demeure une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord.

La vente proposée contribuera à renforcer les capacités d’autodéfense du Maroc.  Cet achat améliorera l’interopérabilité avec les États-Unis et d’autres alliés régionaux et renforcera la capacité du Maroc à mener des opérations de coalition, comme il l’a fait dans le passé lors de sorties aériennes contre ISIS en Syrie et en Irak.  Le Maroc dispose déjà d’une flotte de F-16 et n’aura aucune difficulté à absorber ces appareils et services dans ses forces armées.

De plus, la vente proposée de ce matériel ne modifiera pas l’équilibre militaire de base dans la région. Il n’y aura pas d’impact négatif sur l’état de préparation de la défense américaine à la suite de cette vente proposée. Le communiqué souligne aussi que cet avis de vente éventuelle est requis par la loi et ne signifie pas que la vente a été conclue.

L’entrepreneur principal sera Lockheed Corporation, Bethesda, Maryland.  L’acheteur demande généralement des compensations.  Tout accord de compensation sera défini dans le cadre de négociations entre l’acheteur et l’entrepreneur.

Les Détails
Modernisation de la Flotte F16 á F 16V avec 985 millions de Dollars
Le Gouvernement marocain a demandé la mise à niveau de ses vingt-trois F-16 existants pour les mettre en configuration F-16V.  L’achat demandé comprend vingt-six (26) radars APG-83 à balayage électronique actif (AESA) (dont 3 de rechange), vingt-six (26) ordinateurs de mission modulaires (dont 3 de rechange), vingt-six (26) systèmes de distribution multifonctionnelle de l’information JTRS Link-16 (MIDS-JTRS) avec terminaux TACAN et ESHI (incluant 3 pièces), vingt-six (26) LN260 Embedded Global Navigation Systems (EGI) (comprend 3 pièces de rechange), vingt-six (26) Joint Helmet Mounted Cueing Systems II (comprend 3 pièces de rechange), vingt-six (26) générateurs d’affichage programmables améliorés (iPDG) (comprend 3 pièces de rechange), cinquante (50) LAU-129 Lanceurs multifonctions ; et vingt-six (26) Sniper Pods AN/AAQ-33.  Sont également inclus : vingt-six (26) systèmes de gestion de la GE AN/ALQ-213 ; vingt-six (26) systèmes d’identification avancée ami/ennemi ; système commun de planification des missions ; vingt-six (26) systèmes AN/ALQ-211 AIDEWS ; six (6) systèmes avancés de reconnaissance DB-110 ; communications protégées, équipement de navigation de précision cryptographique ; pièces de rechange et de réparation ; équipement de support ; équipement de formation et d’entraînement du personnel ; publications et documentation technique ; matériel de support et d’essais ; simulateurs ; intégration et test ; U.S. Services d’ingénierie, de soutien technique et logistique du gouvernement et des entrepreneurs ; et autres éléments connexes de soutien logistique et de soutien des programmes.  Le coût estimatif est de 985,2 millions de dollars.

 Achat du 25 F-16C/D Block 72 avec 3,787 milliards de dollars
Le Gouvernement marocain a demandé aussi l’achat de vingt-cinq (25) F-16C/D Block 72 ; vingt-neuf (29) moteurs (Pratt & Whitney F100-229) (dont 4 de rechange) ; vingt-six (26) radars APG-83 à balayage électronique actif (dont 1 de rechange) ; vingt-six (26) ordinateurs de mission modulaire (dont 1 de rechange) ; vingt-six (26) systèmes multifonctionnels de distribution de l’information Link-16 – JTRS (MIDS-JTRS) avec terminaux TACAN et ESHI (dont un de rechange) ; vingt-six (26) systèmes de navigation intégrés LN260 (EGI) (dont un de rechange) ; quarante (40) systèmes communs JHMCS (dont cinq de rechange) ; vingt-six (26) générateurs programmables à écran amélioré (iPDG) (dont 1 de rechange) ; trente (30) canons M61 Al Vulcan de 20 mm (dont 5 de rechange) ; cinquante (50) lanceurs polyvalents LAU-129 ; quarante (40) missiles air-air moyenne portée perfectionnés AIM-120C-7 (AMRAAM) ; quarante (40) sections d’orientation AIM-120C-7 ; trois (3) trousses JDAM GBU-38/54 ; cinquante (50) MXU-650 Air Foil Group, GBU-49 ; cinquante (50) MAU-210 Enhanced Computer Control Group (CCG), GBU-49,-50 ; trente-six (36) fusées D/B de l’UAF-139 ; six (6) fusées inertes de l’UAF-139 D/B (D-l) ; deux (2) fusées GTV GBU-39 (T-l) ; soixante (60) bombes de petit diamètre (SDB I) GBU-39/B ; dix (10) MAU-169L/B Computer Control Group, GBU-10 -12,-16 ; dix (10) MXU-650C/B Air Foil Group, GBU-12 ; douze (12) MK82 Bombs, remplis inertes ; quatre (4) BLU-109 Bombs de pratique ; dix (10) MAU-169 GCC (D-2) ; et vingt-six (26) Sniper Pods AN/AAQ-33.  Sont également inclus : vingt-six (26) systèmes de gestion de la GE AN/ALQ-213 ; vingt-six (26) systèmes d’identification avancée ami/ennemi ; communications sécurisées, équipement de navigation de précision cryptographique ; un (1) système commun de planification de mission ; vingt-six (26) systèmes de reconnaissance avancée AN/ALQ-211 AIDEWS ; six (6) systèmes DB-110 ; équipement de communications ; pièces de rechange et de réparation ; matériel de support ; équipement de formation et d’instruction du personnel ; publications et documentation technique ; matériel de support et de test ; simulateurs, intégration et test ; U.S. Services d’ingénierie, de soutien technique et logistique du gouvernement et des entrepreneurs ; et autres éléments connexes de soutien logistique et de soutien des programmes.  Le coût estimatif est de 3,787 milliards de dollars.

Hits: 23

Sign In

Reset Your Password