Soulaiman Raissouni Rédacteur en chef d’Akhbar Alyoum arrêté par la police

Soulaiman Raissouni jefe de redacción de Akhbar Alyoum

La police marocaine a arrêté cet après-midi le journaliste Soulaiman Raissouni et le rédacteur en chef du journal “Akhbar Alyoum”, l’une des dernières tribunes de la presse indépendante dans ce pays.

Des membres de la famille de Raissouni ont confirmé à Alifpost qu’une quinzaine de policiers se trouvaient dans la rue où vit Souliman, et une fois arrivé avec sa voiture, il a été arrêté et emmené au poste de police. Un avocat explique qu’il s’agit d’une arrestation et non d’une convocation.

Le motif de l’arrestation serait l’agression présumée de Souliman sur un homosexuel. Le journaliste a nié cette attaque lorsqu’elle a été publiée il y a quelques jours par certains journaux. Raissouni considère cette accusation comme une conspiration visant à le faire taire.

En fait, Raissouni est considéré comme l’un des journalistes qui signent des articles très critiques contre la corruption, les violations des droits de l’homme commises par l’appareil de sécurité.

Depuis longtemps, Raissouni dénonçait une campagne contre lui dans certains journaux, et pensait que c’était un sérieux avertissement pour son arrestation.

Il est très étrange que le directeur d’Akhbar Alyoum, Taufik Bouaachrine, a été arrêté sous une accusation présumée d’agression sexuelle et condamné à 15 ans de prison. Les associations de défense des droits de l’homme au Maroc et au niveau international, comme Amnesty International, ont décrit l’arrestation comme une attaque contre un journaliste connu pour ses critiques du régime. Le département des droits de l’homme des Nations unies a qualifié le procès inéquitable.

Et l’année dernière, le journaliste Hajar Raissouni a été arrêtée et accusée d’avortement, malgré le rapport médical niant l’avortement, a été condamnée à un an de prison, puis graciée par le monarque. Et maintenant, il semble que ce soit le tour de Soulaiman Raissouni.

Hits: 966

Sign In

Reset Your Password