L’Espagne exerce la communication de Fake News au Maroc

Les relations ne devraient pas être basées sur de Fake News
Le service de communication du ministère espagnol des Affaires étrangères a récemment publié des données sur le nombre de Marocains qui obtiennent des visas, y compris des visas étudiants, soit plus de 220 000 en 2018, ce qui est très douteux, on peut même dire qu’ils appartiennent à Fake News par excellence.

Ces chiffres ont été publiés par les médias espagnole et parmi eux l’agence EFE, ils ont également été publiés par la presse marocaine sans que leur véracité soit assurée. Cependant, ces données attirent l’attention, car elles ne coïncident pas avec la réalité, surtout devant les critiques et le comportement peu transparent des consulats d’Espagne dans certaines villes comme Tétouan et Nador.

Le bureau diplomatique confirme qu’il délivre habituellement 1 000 visas par jour aux Marocains, soit 5 000 par semaine, ce qui se traduit par 167 visas délivrés par chacun des six consulats espagnols au Maroc, Tanger, Tétouan, Nador, Rabat, Casablanca et Agadir.

Selon cette logique, on suppose que le consulat espagnol rejette la moitié des demandes et qu’il reçoit donc 350 demandes par jour chaque jour. Alors qu’en réalité chaque consulat ne reçoit pas plus de 70 visas par jour, dans le cas de Casablanca et Rabat, ce chiffre est plus faible à Tétouan et Nador.
En outre, le même Office indique que les consulats ont accordé six mille visas en 2018 aux étudiants marocains pour étudier dans les universités espagnoles. Ce chiffre est : Fake News par excellence pour les raisons suivantes :

Premièrement, l’ambassade d’Espagne à Rabat a organisé une conférence sur la coopération universitaire en février 2019 et a reconnu qu’il y avait environ cinq mille étudiants marocains en Espagne. Si l’on se limite aux données pour 2018, cela signifie que 1 000 étudiants sur les 6 000 qui ont obtenu un visa n’ont pas fait de déplacement vers  L´Espagne pour y poursuivre leur carrière.

– Si l’Espagne à elle seule a donné six mille en 2018, cela signifie qu’au cours des années précédentes elle en a donné au moins trois mille par an, alors comment expliquer la présence de seulement cinq mille ?

– D’autre part, six mille visas indiquent que la langue espagnole est en plein essor au Maroc, alors que la réalité indique le contraire. Pour preuve, la conférence organisée en février dernier à l’Institut Cervantes de Rabat a cherché à sauver l’enseignement de l’espagnol au Maroc car les Marocains ne veulent plus apprendre la langue de Cervantes. Pour les Marocains, cette langue est devenue synonyme d´échec.

Face aux critiques marocaines sur le comportement de certaines délégations diplomatiques espagnoles au Maroc, il semble que le Bureau diplomatique ait inventé ces données dans le but de tromper l’opinion publique marocaine.

Malheureusement, ces données appartiennent à Fake News. L’Espagne est l’un des pays qui se plaignent du phénomène des fausses nouvelles, mais il est incompréhensible au Maroc.

Hits: 19

Sign In

Reset Your Password